solidaires dans le confinement

Apportons un don

Aujourd’hui notre slogan, « faire fleurir l’initiative collective », est plus d’actualité que jamais ! La situation globale due au COVID-19 nous affecte tous et toutes, d’une manière ou d’une autre. Aujourd’hui, chers membres et donateurs-trices, chers-ères ami.e.s, nous vous invitons à vous joindre à nous pour réagir face à cette urgence planétaire, synonyme de crise humanitaire pour des millions de personnes.

Les nombreuses familles avec qui nous travaillons à Magangué se voient dans une situation critique : sans pouvoir exercer les activités lucratives – majoritairement informelles, dont le transport de personnes ou marchandises, la vente de divers, etc. – beaucoup de foyers se retrouveront dans une situation de détresse alimentaire et une pression économique très déstabilisante. De plus, la triste réalité est qu’ils.elles ne seront pas les bénéficiaires prioritaires de certaines des mesures prises par le gouvernement. L’espoir de surmonter cette épreuve est plus présent que jamais et nous espérons que la solidarité sur place ne cessera de se manifester. 

Certaines activités de nos projets ne pourront pas se faire, mais nous continuons évidemment de payer les salarié.e.s  de nos partenaires d’Atucsara en Colombie. L’argent qui n’a pas été dépensé dans ces activités a déjà été utilisé pour offrir la possibilité de soutenir les familles qui sont le plus dans le besoin, en contribuant à renforcer leur sécurité alimentaire. Toutefois, nous devons compléter le financement si l’on veut pouvoir offrir une aide conséquente durant ce confinement, qui se prolongera probablement pour une durée d’au moins deux mois. 

Ainsi, nous vous proposons d’aider les familles sur place en faisant un apport dans la mesure de votre possible ; nous pouvons tous nous dire que toutes ces activités chez nous qui tombent à l’eau à cause des mesures sanitaires sont une épargne que l’on avait prévu de dépenser…alors pourquoi pas en faire un magnifique acte de solidarité ! Pour information, une famille sur place peut acheter de quoi se nourrir pour une semaine avec environ 15chf, soit 60chf pour un mois. Ensemble, nous pouvons offrir un peu de sécurité à des centaines de familles !

Un don pour soutenir les populations confinées de Magangué

Par tranches de 5chf, vous pouvez verser la somme que vous voulez. Par exemple, si vous voulez verser 50chf, sélectionnez 10 dans le curseur. Chaque apport compte, votre soutien est précieux.

5,00 CHF

Virement bancaire à Association Catleya, 1010 Lausanne
IBAN : CH19 0900 0000 1002 8470 9
Mention : corona-solidarité


Plus d’informations sur la situation en Colombie

Actuellement, il semblerait que dans le monde seuls huit pays soient épargnés par ce tristement devenu célèbre coronavirus, mais malheureusement la Colombie n’en fait pas partie. Les mesures qui ont été prises par le gouvernement s’apparentent au mainstream actuel : confinement général (actuellement d’une durée de 19 jours – mais qui sera vraisemblablement de deux mois) et fermeture des frontières, ainsi que des commerces dits « non vitaux ». Heureusement, quelques mesures sociales de soutien aux plus démuni.e.s ont également été prises : augmentation des rentes pour les personnes âgées ; aides pour les chômeurs-euses ; augmentation des subsides ; remboursement de la TVA à certains groupes et autres mesures. Des milliers de familles dans l’ensemble du pays ont pu bénéficier d’aides étatiques et il ne s’agit évidemment pas de dénigrer toutes ces actions.

Toutefois, sans étayer ici les mesures qui ont été prises par l’Etat colombien, les aides établies restent dans une optique néolibérale, uniquement focalisées sur certains groupes particuliers : on donne une aide financière précise à certains groupes ; personnes âgées, personnes démunies, etc. Des aides qui, dans un contexte helvétique par exemple, pourraient être efficaces, mais ne le seront que très peu en Colombie. Ainsi, au lieu de proposer une aide universelle qui bénéficierait à toute la population (économiquement et psychologiquement parlant), de nombreux groupes sociaux se voient terriblement lésés comme les travailleurs-euses qui ont tout juste de quoi manger, sans rien pouvoir épargner, mais qui d’une part n’auront plus d’entrées et, d’autre part, n’entrent pas dans les groupes bénéficiaires pour différentes raisons. Autrement dit, des mesures plus adéquates au contexte colombien n’ont peut-être pas été prises, telles que la gratuité des services de base (eau, électricité), la gratuité de (certains) loyers ou encore l’arrêt temporaires des dettes (qui concernent une grande partie de la population).  

Restons tous et toutes positifs-ves dans cette terrible situation, une nouvelle page de l’histoire s’écrit et nous avons tous notre petite goutte d’encre à apporter 🙂

Un commentaire sur « solidaires dans le confinement »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s