Prévention de la violence et de l’exploitation, formation en leadership et participation citoyenne.

Contexte et enjeux : Dans les quartiers d’invasion où les déplacés se sont installés à Magangue, de nombreux dangers menacent les enfants et les jeunes. La pauvreté, l’ignorance et le manque de repères les rendent vulnérables à toutes formes d’exploitations. En vendant de la drogue, un jeune peut gagner 5 fois plus que le revenu familial moyen. Certains deviennent ainsi délinquants dès 10 ans. Les garçons courent aussi le risque d’être enrôlés dans des gangs. Les filles quant à elles sont incitées à se prostituer.

But du projet : Donner des outils aux enfants et aux jeunes pour se prémunir contre ces dangers, leur faire prendre conscience des risques en les informant et leur donner les moyen d’agir en les formant.

Bénéficaires : Avec ce projet nous espérons toucher 3’300 jeunes sur les 3 prochaines années

Actions principales :

  • Prévention dans les écoles secondaires
  • Formations et sensibilisations des parents
  • Formation en leadership pour les jeunes
  • Encadrement des jeunes pour la réalisation de projets communautaire (gestion des déchets, environnement, …)
  • Formation de moniteurs pour encadrer les enfants

·       Construction d’un centre de formation de 300 m2 avec une salle polyvalente pour les cours, et des espaces de travail pour les jeunes leaders, pour donner à ces actions une envergue communale

Atout : S’appuyer sur la motivation et les initiatives de jeunes déplacé-e-s, qui ont bénéficié d’un soutien à leur arrivée qui souhaitent réinvestir ce qu’ils ont appris au service de leur communauté.

 

Avec le processus de paix en cours, la Colombie vit actuellement une phase de transition critique. Dans les régions marquées par le conflit, les améliorations sont fragiles et le risque de basculer à nouveau dans la violence reste présent en permanence. Il y a beaucoup à reconstruire, et les jeunes générations, qui ont grandi avec la violence, ont besoin de nouveaux repères apprendre à vivre en paix.

Concrètement le projet Ecole pour la Paix prévoit de :

  • Faire de la prévention auprès 3’000 adolescents dans 8 établissements scolaires concernant les problèmes de délinquance, les gangs, la consommation et le trafic de drogue, l’exploitation sexuelle et commerciale.
  • Donner à 250 adolescents entre 12 et 16 la possibilité de suivre une formation en leadership d’une année incluant : gestion de projet, équité de genre, préservation de l’environnement, résolution pacifique de conflits, participation citoyenne, communication.
  • Accompagner 100 jeunes formés pour la mise en oeuvre des projets concrets : nettoyage et de recyclage dans leur quartier, création de micro-entreprises, programme radio de sensibilisation.

Former 45 moniteurs et monitrices pour prendre en charge les activités sportives et récréatives avec les enfants dans les quartiers, Cet engagement à temps partiel comme moniteur durant un an ou deux leur permet de financer leurs études.